• w-facebook
  • Twitter Clean
Quand la science recré la beauté...terminé: rides, kilos, vergetures, poils, cellulite
4 Allée Paul Eluard 95200 Sarcelles          Tel: 01 34 38 28 80

 Une alimentation équilibrée pourquoi?

 

  L'alimentation cause 25 % des morts annuels par maladies cardio-vasculaires en France, sans parler du Diabète, de l'Obésité et de l'alcool qui sont les fléaux de notre époque.

 

  L'alimentation influe également sur le vieillissement, par plusieurs mécanismes :

 

  • L'action des antioxydants de l'alimentation,

  • Les conséquences de la glycation, 

  • Les maladies chroniques, en particulier les maladie inflammatoires. 

Une bonne alimentation est donc essentielle à notre vie.

                 Mais qu'est-ce qu'une bonne alimentation?

                 Qu'est-ce qu'une alimentation adaptée? 

                 Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée?

 

Pour résumer que devons nous faire pour vivre en bonne santé?

                                                  là est la question...

 

Et bien c'est délicat, car l'alimentation fait partie intégrante de la culture des peuples. C'est pour ça qu'en changer est souvent difficile car pour la plupart d'entre nous il est compliqué de remettre en cause notre culture et nos racines.

 

 

                "Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée ?"

 

 

  L'expression "alimentation équilibrée" est ambigue, car elle est souvent utilisée pour la proportion de protides, glucides et lipides de l'alimentation.

Il faut faire évoluer cette vision. Des études scientifiques ont prouvé que l'alimentation est loin de se résumer à ça.

  L'alimentation contient un grand nombre de nutriments essentiels pour nous maintenir en vie et en bonne santé :

                                                          - minéraux,

                                                          - vitamines,

                                                          - antioxydants...

 

  L'absorption de ces élements diminue fortement le risque de développer des maladies infectieuses, des cancers, des maladies cardio-vasculaires, des maladies inflammatoires...

 

 

   Les protides, glucides et lipides ne sont pas égaux entre eux :

 

                              - Certains lipides augmentent nos risques cardio-vasculaires alors que d'autres les diminuent.

 

                              - Certaines protéines  peuvent être directement utilisées  pour construire notre corps, alors que d'autres doivent être associées pour pouvoir le faire.

 

                             - Certaines protéines peuvent également se révéler dangereuses pour notre santé (le gluten par exemple): elles créent des allergies, ou peuvent déclencher des maladies chroniques parfois très graves.

 

                            - Certains glucides complexes sont favorables à notre santé (glyconutriments, fibres), alors que d'autres favorisent la glycation, et donc le vieillissement de l'organisme.

 

  Nos enzymes ont assez peu évolué depuis 40 000 ans. Elles sont adaptées à la digestion des aliments que les hommes mangeaient avant l'introduction de l'agriculture. C'est pourquoi, chez certaines personnes, certains aliments (produits laitiers et à base de céréales essentiellement) provoqueraient à long terme des maladies inflammatoires.

De même, d'après certaines études,une cuisson excessive des aliments aurait les mêmes conséquences sur l'organisme.

 

 

 

      "Il faut savoir maitriser la quantité et la qualité"

 

 

 

  Comme nous venons de le dire, la qualité de l'alimentation est donc aussi importante que sa quantité.

 

Certains décrivent une augmentation de l'espérance de vie si l'on consomme moins de calories, à condition que nous n'ayons pas de carences alimentaires.

 

Par contre pour être efficace contre les maladies et le vieillissement, notre organisme doit absorber des vitamines et des antioxydants, qu'il trouvera principalement dans les fruits et les légumes.

 

 

 

            Une bonne alimentation est donc la conséquence d'un  équilibre entre la quantité et la qualité des aliments que nous avalons.

 

                            Cet équilibre n'est possible que:

 

            - quand nos origines favorisent une bonne alimentation, les Crétois ou les habitants de l'île d'Okinawa en sont un bon exemple (c'est là où nous retrouvons le plus de centenaires)

            - soit quand nous décidons consciemment de maîtriser notre alimentation plutôt que de subir celle de nos traditions culturelles ou familiales.

 

   Cette maîtrise n'est pas aussi difficile que l'on pourrait le croire. Nous pouvons arriver à des résultats époustouflants en appliquant certains principes de base.

 

   La difficulté principale étant d'appliquer une certaine discipline car la nouriture est toujours associée à la convivialité  et à l'affectif.

 

 

 

 

 

                                              "Que faut il faire?"    

 

 

 

  Voici en  quelques lignes les principes d'une alimentation équilibrée :

 

  • Consommer tous les jours des fruits et des légumes : 4 à 5 par jour,

 

  • Consommer des protéines, elles sont indispensables : viande, poisson, coquillages, crustacés.

 

  • Consommer les « bonnes » matières grasses indispensables à notre santé (huiles de pression à froid, noix ou amandes, poissons gras, crustacés, chocolat…).

 

  • Eviter les matières grasses qui favorisent les maladies cardio-vasculaires : lipides saturés (graisses animales, beurre, fromage) et insaturés « trans » (huiles raffinées, margarines, mayonnaises industrielles…).

 

  • Des fruits dont les sucres sont préférables au sucre blanc, qui n'apporte que des calories.

 

  • Ne pas consommer trop de calories. Il est prouvé que les individus qui mangent moins de calories vivent plus longtemps.

 

      Le nombre minimum de calories à consommer par jour est lié au             poids et à l'activité physique. 

     Il est en moyenne d'environ 1600 Kcalories par jour, alors que nous        en consommons en majoritairement plus de 2000.

     Pour y parvenir, il faut limiter céréales (pâtes, pain…), riz, pommes      de terre, féculents, desserts, et aliments gras.

 

     Pour diminuer le risque de prise de poids, il faut manger de                        préference dans la première moitié de la journée. Les calories                    consommées en fin de journée sont  facilement stockées en graisse          pendant la nuit car nous n'avons pas d'activité physique pendant le        sommeil.

 

  • Ne pas remplacer l'eau par des boissons sucrées, un litre de boisson sucrée apporte en moyenne 100 grammes de sucre, et coupe la faim pour les autres aliments dont nous avons besoin.

 

  • Limiter la consommation d'alcool.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

En un mot pour être en bonne santé, il faut avoir une alimentation variée,

tout en limitant les aliments néfastes.

Les découvertes scientifiques récentes démontrent que nous avons aussi besoin de :

                                                                   - minéraux,

                                                                   - vitamines,

                                                                   - anti-oxydants,

                                                                   - glyconutriments,

                                                                   - lipides essentiels.                                                                                                         

                         Pour les apporter tous, une alimentation variée est nécessaire.

                                           Les fruits et légumes sont indispensables.

 

           Par une bonne hygiène alimentaire adaptée, à certaines pathologies nous pouvons                                       considérablement  améliorer et prolonger l'espérance de vie des personnes atteintes de:                               

                                                                    - Diabète de type 2,

                                                                    - Cholestérol,                               

                                                                    - Triglycérides,                               

                                                                    - Obésité,

                                                                    - Surpoids,

                                                                    - Colopathies.